La réutilisation des contes, mythes et légendes en fantasy jeunesse (Essai)

La réutilisation des contes, mythes et légendes en fantasy jeunesse (Essai)

La fantasy est un genre profondément anglo-saxon et il s’agit en France d’un phénomène reconnu assez récemment en tant que tel, notamment en littérature de jeunesse. Elle est parvenue à s’imposer en tant que genre littéraire à part entière à la suite du succès du Seigneur des anneaux et de Harry Potter qui a ouvert les portes à de nouveaux auteurs de fantasy jeunesse.

 
La fantasy est un genre littéraire qui s'inscrit en héritier de la longue tradition des mythes et des contes où l’on ne cesse de raviver les épisodes bibliques (Le Monde de Narnia) ou les mythes arthuriens, (L’Épée dans la pierre). Il ne faut donc pas s'étonner alors de voir la fantasy reprendre de manière plus ou moins explicite les mêmes personnages et les mêmes schémas narratifs. Conformément à l’analyse de Bettelheim sur le conte merveilleux, les œuvres de fantasy ouvrent l’imaginaire de l’enfant vers d’autres horizons : il part en voyage dans un pays mystérieux, accomplit des prouesses, et revient admiré par tous.
 
La réutilisation des contes, mythes et légendes en fantasy jeunesse est un fait indiscutable. C'est ce que nous avons essayé de démontrer à partir de 4 œuvres de fantasy jeunesse, La Quête d’Ewilan, Prisonnier des Vikings, La Quête de Deltora, La Guerre des fées, auxquelles nous avons appliqué également le schéma quinaire du conte.
 

 

">